Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ALPES ET PYRENEES

ALPES ET PYRENEES

Le Pyrénéen vous invite dans le monde de la montagne à la rencontre de la Faune et de la flore du massif Alpin au massif Pyrénéen et plus précisément l(Ariége)

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne

5h30, le jour perce à peine, une main se pose sur le visage de Chloé. Une voix se rapproche pour lui annoncer qu'il faut se lever pour partir en randonnée. Elle se lève d'un saut et s'habille avant de prendre un petit déjeuner.

Nous voilà dans la voiture, direction la Chartreuse.

Nous allons poser nos regards sur la chevrée que j'avais approchée début juin (Naissance dans les alpages).

Nous nous garons sur le parking au droit de la bergerie du Charmant Som, il y a un vent froid qui nous saisit en sortant de la voiture. Chloé enfile une polaire et le coup vent (température 5°C).

La prairie est humide, la pluie de la nuit passée a arrosé le massif.

Allons-nous réussir à approcher les chamois, cela n'est pas sûr.

Nous avons remonté toute la prairie, nous n'avons rien vu, il n'y a rien dans la grande Combe sous le sommet.

Je me dirige vers le secteur où je les avais aperçus l'autre jour, les grandes herbes déversent les gouttes d'eau sur nos pantalons, le vent nous refroidit.

Sur la sente, sans bruit, nous sommes à l'affût du moindre mouvement ou de l'indice qui nous apportera la preuve de leur présence.

Là, devant nos pas, une sente dans les hautes herbes nous signale leur passage, il y a peu de temps, ils sont, semblent-ils en dessous de nous.

Le regard se faufile dans les sous bois et les falaises. C'est alors que l'oeil aperçoit une tache chamoise sur le rocher, arrêt derrière un épicéa, nous sortons les appareils photos.

Au dessus, nous apercevons alors un cabri, plus foncé, qui évolue dans les rochers. Une série de photos, nous permet de découvrir une deuxième femelle et son cabri juste au dessus caché derrière une branche.

Une approche serait intéressante, mais trop risquée avec Chloé.

Nous poursuivons les yeux en alerte.

Nous passons sur l'autre versant et là sous nos yeux, une chèvre et deux cabris paissent tranquillement en limite de forêt.

Mais l'alerte est donnée, nous avons été aperçu par un cabri qui sursaute à notre vue. La chèvre les entraîne avec elle.

Nous descendons alors vers leur point de fuite, en espérant qu'ils franchissent la crête pour rejoindre une combe en contrebas.

C'est gagné, nous les voyons ressortir à notre hauteur à une distance de 30-35 m, que du bonheur, Chloé profite des ces instants.

Les chèvres restent en alerte alors qu'un cabri joue et bondit sur les rochers.

Ils basculent dans la combe à l'opposé de notre position.

Nous rejoignons la voiture avec plein de belles images dans nos yeux.

Alors pour vous nous avons sélectionné quelques clichés

 

L'approche des chamois L'approche des chamois

Commenter cet article

oursinet 18/07/2012 22:35

Hello l'ami
Bien les photos....mais afin que tu prépares au mieux ton expo ,je te fais part de mon constat.
je trouve un manque de netteté sur certaines d'entre elles.
Mais j'imagine que tu étais dans une position peu confortable et le temps de prise de clichets était certainement compté... A + et bonnes vacances

Articles récents

Hébergé par Overblog