Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ALPES ET PYRENEES

ALPES ET PYRENEES

Le Pyrénéen vous invite dans le monde de la montagne à la rencontre de la Faune et de la flore du massif Alpin au massif Pyrénéen et plus précisément l(Ariége)

Publié le par le pyrénéen

Février, le soleil lance ses premiers rayons de lumière au-dessus de Belledonne

Cette lumière inonde en quelques secondes la table du petit déjeuner

Il est 8h00, je termine par une belle orange couleur soleil

La fraicheur du matin me saisit en sortant de la maison

Je glisse mes affaires de ski de rando dans le coffre de la voiture

C’est parti pour une petite matinée sur une face sud-est dans la Chartreuse.

 

La voiture grimpe sur la petite route, le hameau de Baure et puis le parking

Il y a une semaine ce hameau a été privé d’électricité en cause…

Non pas la neige, un parapente a heurté la ligne d’alimentation d’EDF.

 

A l’ombre des grands arbres, le froid se glisse entre peau et vêtements

Je me hâte dans ma préparation, je ferme la voiture et rejoins la route enneigée

50 ou 60 cm à 1250 m d’altitude, avec les températures des après-midi cela va fondre

Je chausse les skis, les peaux synthétiques frottent les cristaux de glace

Seuls mes pas feutrés raisonnent dans ces lieux.

 

Le ciel bleu azur attire le regard, quelques mésanges virevoltent dans les sous-bois

Cette randonnée me hisse au pied du « Pré qui tue »

Dénomination attribuée par les spéléologues  accédant au trou du Glas.

 

Je laisse la route qui rejoint le Col du Coq et part en direction du Col des Ayes

Ligne de partage entre le « Pré qui Tue » et la Prairie de Pravouta

Je vais grimper au sommet du Pravouta.

 

La neige se transforme sous les rayons de douceur du soleil

Laissant mes traces dans le versant, je serpente jusqu’au sommet

Vision à 360° sur La Chartreuse, Belledonne  et le Vercors avec son emblématique mont Aiguille.

 

Un regard vers la Dent de Crolles et je me laisse glisser dans la pente

Une neige souple plus printanière qu’hivernale

Passant sous le col des Ayes, la descente m’entraine vers la voiture

Je croise nombre de randonneurs en raquettes et quelques skieurs de randonnée.

 

Belle matinée sous un soleil de Février.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog